Article du journal Sud-Ouest du 7 septembre 2011

« Une circonscription plus Béarnaise que Basque »

Des élections sénatoriales qui ne passionnent pas les foules parce qu’elles ne concernent pas tous les électeurs. Des primaires du Parti Socialiste très ouvertes mais qui s’adressent surtout aux sympathisants de gauche. La première élection qui s’adressera à nouveau à tous les électeurs sera bien la présidentielle des 22 avril et 6 mai 2012 et les législatives qui suivront les 10 et 17 juin 2012. Dans moins d’un an. Autant dire que certains y pensent en se rasant le matin !

Qui contre Lassalle ?

« Je suis le seul élu au monde à être à la fois député des Basques et des Béarnais », aime plaisanter Jean Lassalle, élu de la 4e circonscription depuis le 16 juin 2002 (il a été réélu le 17 juin 2007).

Il l’a déjà dit, il sera candidat à sa succession en 2012. Comme les fois précédentes où il s’imposa contre des poids lourds (Louis Althapé, François Maitia, Hervé Lucbéreilh, Jean-Pierre Domecq…), la concurrence risque d’être dure. D’abord en Béarn où on prête au maire d’Oloron, Bernard Uthurry, l’envie d’en découdre. Ensuite en Pays Basque, où un certain Beñat Inchauspé, suppléant d’Hervé Lucbéreilh aux dernières législatives, pourrait avoir envie de prendre la première place. D’autres candidatures sont encore possibles, autant à droite qu’à gauche.

8 cantons béarnais, 7 basques

Mais quel est le poids des parties basques et béarnaises de cette grande circonscription ?

Quinze cantons la composent. Avec en Béarn, 8 cantons : celui d’Accous (2 761 habitants, conseiller général Jean Lassalle) ; d’Aramits (3 162, Jean-Claude Coste) ; Arudy (6 923, Francis Courouau) ; Laruns (3 143, André Berdou) ; Navarrenx (5 781, Jacques Pédehontaa) ; Oloron-Est (12 308 Jean-Pierre Domecq), Oloron-Ouest (11 605, Hervé Lucbéreilh), Sauveterre-de-Béarn (3 966, Denise Saint-Pé). Soit 49 649 habitants pour cette partie béarnaise.

La partie basque, Soule comprise, compte sept cantons, soit celui d’Hasparren (8 450 habitants, conseiller général Beñat Inchauspé) ; Iholdy (4 270, Frantxoa Caset) ; Mauléon (10 014, Jean-Pierre Mirande) ; Saint-Etienne-de-Baïgorry (5 770, Jean-Baptiste Lambert) ; Saint-Jean-Pied-de-Port (6 355, François Maitia) ; Saint-Palais (9 175, Barthélémy Aguerre) ; Tardets (3 117, Arnaud Villeneuve). Au total 47 151 habitants pour cette partie basque.

Il apparaît donc que les Béarnais sont près de 2 500 de plus que les Basques. Sur ces cantons, deux ont basculé à gauche aux dernières cantonales : Aramits et Tardets. Mais 10 cantons restent à droite dans une circonscription que Charles Pasqua n’avait pas vraiment dessinée pour que la gauche le remporte !

Au total, la 4e circonscription compte 96 800 habitants, ces chiffres étant ceux du recensement de 2007. En 1999, l’Insee en avait compté 94 651.

Article du journal Sud-Ouest du 7 septembre 2011

Un commentaire sur “Article du journal Sud-Ouest du 7 septembre 2011

  • 12 décembre 2012 à 4 h 53 min
    Permalink

    Ambert au centre chechre e0 fe9de9rer et non pas e0 re9unir autour d’un homme pour une e9lection . Je partage tout e0 fait cet avis et si je me suis engage9e dans cette association, c’est bien pour de9fendre notre territoire rural et le faire vivre cofbte que cofbte ..Unissons nous, ayons des projets communs, de9fendons les meames causes (maintien des services publics entre autre) et gageons que l’avenir sera moins sombre .. non soyons positifs plus lumineux pour nos campagnes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *