Premier jour de marche

Bonjour à tous,

Comme prévu, je suis parti à pied de l’Assemblée nationale le mercredi 10 avril 2013 à 11h. Ci-dessous vous trouverez l’itinéraire que j’ai suivi pour mes premières heures de marche.

Ce qui m’a le plus frappé lors de mon départ, c’est la réaction du personnel de l’Assemblée nationale, les huissiers qui ont tous été très touchants, en pleine compréhension de ce que j’entreprenais. Certains m’ont embrassé, d’autres m’ont souhaité bonne chance je ne sais combien de fois. Les quelques Députés que j’ai croisés m’ont aussi témoigné leur soutien. Évidemment ils m’ont demandé pourquoi je faisais ça. La plupart avait tout de même compris sans que j’aie à l’expliquer.

Ensuite est venue l’heure du départ. Je ne la voulais pas trop médiatisée, cet humble projet ne s’y prête pas. Toutefois, les journalistes qui m’ont suivi une partie de la journée ont pu constater l’attente que ce mouvement pouvait susciter auprès des citoyens. D’ailleurs, dans la rue, les gens me reconnaissaient – certains nettement et d’autres un peu moins – et m’interrogeaient volontiers.

Cela m’a donné l’occasion d’avoir des points de discussion très intenses dans un café à Gennevilliers. Il y avait des gens de toute sensibilité, j’ai rencontré un homme qui voulait envoyer tout le monde hors de France, un africain qui voulait s’intégrer au mieux, un français d’origine algérienne qui revendiquait cette double appartenance, c’était un peu tendu. Un caméraman essayait de filmer la scène mais un terrifiant bonhomme ne voulait pas que la TV soit là donc il n’arrêtait pas de l’expulser hors du café.

Cette multitude de rencontres très intéressantes m’a pris beaucoup de temps, j’ai du accélérer un peu la cadence pour la fin de la journée. J’ai réalisé qu’il fallait vraiment avancer et la pluie diluvienne qui s’abattait sur nos parapluies m’y a aidé pour les 7 ou 8 derniers kilomètres. Les coups de vent terribles pendant 4h nous ont un peu malmenés mais nous sommes arrivés à destination, après avoir acheté de nouveaux parapluies. Des habitants à Montmorency, dès qu’ils ont su que nous étions en marche dans le Val d’Oise nous ont proposé de nous recevoir, très chaleureusement. On a pu échanger toute la soirée, la famille était très intéressée par l’idée d’aller au plus près des citoyens, dans tous les territoires, recueillir leur parole et leurs doléances.

En bref, c’est un départ beaucoup mieux réussi que ce que je pouvais espérer. Le début de journée était superbe, avec du monde, des contacts intéressants, une météo favorable… L’arrivée a été plus extrême, avec des tonneaux de pluie vraiment exceptionnels. Heureusement, nous avons pu tout faire sécher pour être de nouveau opérationnels aujourd’hui !

Je me dirige d’ailleurs en ce moment en direction de Domont, où des journalistes m’ont demandé de les rencontrer pour leur expliquer ma démarche.

Je continuerai à vous informer au fur et à mesure de l’organisation de cette marche, vous ferai partager l’itinéraire, les photos et comptes-rendus de cette expérience.

Premier jour de marche

36 commentaires sur “Premier jour de marche

  • 11 avril 2013 à 14 h 02 min
    Permalink

    COURAGE A VOUS, JEAN, SI VOUS PASSEZ DANS L’ALLIER, je peux vous héberger mais aussi vous accompagner tellement je comprends votre démarche,la soutient et je la sens indispensable pour NOTRE FRANCE. vous avez déjà réussi, vous réussirez à nouveau. Il fallait qu’un homme providentiel sorte de l’OMBRE et bien je crois que cela se réalise. Soyez assuré de mon immense respect et de ma sincère amitié.

  • 11 avril 2013 à 14 h 03 min
    Permalink

    Nous sommes avec vous.
    Dommage pour la pluie.
    Lors de votre passage dans l’Allier, je me fais fort de vous accueillir à la bourbonnaise, avec un bonjour devant et un bonjour derrière, c’est la tradition.
    Sincèrement.
    Sylvie Rasile

  • 11 avril 2013 à 14 h 14 min
    Permalink

    chapeau bas Monsieur Lasalle ! et comme je suis heureuse que vous trouviez la force de nous faire partager vos impressions au cours de cette marche pour la démocratie , la vraie!
    merci à vous.

  • 11 avril 2013 à 14 h 23 min
    Permalink

    Bravo Jean pour cette Marche à la rencontre de nos concitoyens ! Face à la violence que l’on sent se développer y compris sur les bancs du palais Bourbon, converser avec les français est essentiel. Les écouter comme noter ce qu’ils disent est une reconnaissance de leur capacité à être au moins un peu acteurs de la société.
    Bien content de t’avoir accueilli dans le Val d’Oise!
    Jean-Philippe Picard-Bachelerie
    Président du MoDem du Val d’Oise

  • 11 avril 2013 à 14 h 57 min
    Permalink

    Bonne route mon Cher. Amitiés JL

  • 11 avril 2013 à 15 h 08 min
    Permalink

    C’est fort agréable de vous lire, et de lire combien votre démarche est bien accueillie. Comment pourrait-il en être autrement? Avec ce résumé si bien écrit, je vous suggère de prendre moultes notes et d’envisager d’écrire un livre-mémoire de ces heures passées à la quête de notre vérité, nous les simples gens!
    bon courage et merci pour nous

  • 11 avril 2013 à 15 h 10 min
    Permalink

    Bravo Jean. Nous sommes de tout coeur avec toi et suivons avec le plus grand intérêt ton périple citoyen. Crois à notre très fidèle et très sincère amitié.

  • 11 avril 2013 à 15 h 11 min
    Permalink

    Monsieur le Député, je vous prie d’accepter mes excuses pour ma familiarité mais vous êtes totalement fou ou un idéaliste, ou encore faut il être fou pour être idéaliste…
    Bon courage Monsieur Lasalle !
    Et si vous passez par Orsay en Essonne sachez que la porte vous est grande ouverte, le gîte et le couvert vous attende.
    Respectueusement, votre !

  • 11 avril 2013 à 15 h 26 min
    Permalink

    je suis avec grand intérêt votre marche – je trouve cette initiative extrêmenent positive. Je partagerai chaque jour votre post afin que mes amis soient bien au courant de l´avancée de ce parcours.
    Adischat.

  • 11 avril 2013 à 15 h 26 min
    Permalink

    Bonjour Jean ,

    Je suis une dame de 65 ans , je vous écris pour vous dire combien votre démarche m’émeut , j’ai des sanglots dans la gorge , je sais que cette émotion est partagée par tellement de gens !!
    Puisse votre marche devenir une marée blanche qui s’étend sur la planète entière .

    Je vous envoie les plus belles fleurs de mon coeur .

    Véronique

  • Ping : Val d’Oise: Les Démocrates lancent les États Généraux de la Démocratie

  • 11 avril 2013 à 15 h 53 min
    Permalink

    Excellente initiative cher Jean, si tous les députés agissaient de même nous serions réellement bien représentés et défendus dans nos attentes et nos aspirations.
    Tous mes vœux d’encouragement et de soutien t’accompagnent cher ami.

  • 11 avril 2013 à 16 h 12 min
    Permalink

    Monsieur Lassalle, la vie politique aujourd’hui a besoin d’hommes comme vous qui osent se confronter à la population, à l’inverse de çeux qui préfèrent rester confortablement installés dans leurs « hautes » sphères restreintes..
    Il n’est plus possible d’admettre que Notre République soit exclusivement aux mains d’une oligarchie..
    Merci de ce que vous faites..

  • 11 avril 2013 à 16 h 32 min
    Permalink

    Très belle et très courageuse initiative de votre part qui vaut tous les discours sur la moralisation de la vie politique.
    Merci d’indiquer votre itinéraire pour pouvoir peut-être vous rencontrer et vous encourager.
    Bravo André Foubert de Rocroi dans les Ardennes
    (ancien directeur de l’Abri Montagnard d’Osse en Aspe)

  • 11 avril 2013 à 17 h 32 min
    Permalink

    Brvo! Bonne route!

  • 11 avril 2013 à 18 h 06 min
    Permalink

    De Garazi, je suis avec vous par la pensée! encouragements chaleureux!

  • 11 avril 2013 à 18 h 07 min
    Permalink

    Nombreux sont friands de savoir comment ça se passe. Pour l instant peu de critiques plutôt favorables. Nous sommes avec toi. Beaucoup de contact pour hébergement et accompagnement.je transmet a ta permanence. Prend soin de toi amitiés jean pierre

  • 11 avril 2013 à 18 h 58 min
    Permalink

    Quand passez vous en Flandre (j’ai entendu parlé de Dunkerque) ?

    Je serais vraiment heureux de vous croiser et d’échanger quelques mots ! (en tout cas, bravo pour votre démarche (sans mauvais jeu de mot)) Pour une fois qu’un élu se bouge vraiment: c’est « notable » (sans mauvais jeu de mot toujours) !

    Bien cordialement
    Pierre

  • 11 avril 2013 à 20 h 50 min
    Permalink

    Bravo pour cette initiative sommes de tout cœur avec vous .amicales pensees

  • 11 avril 2013 à 21 h 41 min
    Permalink

    Cher Jean prenez bien soin de vous, nous avons besoin de vous! Vraiment j’ai le plus grand respect depuis très longtemps vous j’espère que cette quête sera salutaire et que vous reprendrez goût au chaudron! Bien que ces derniers jours le spectacle fût encore plus enfantin que d’ordinaire! Alors que notre pays est en perdition, chômage, pauvreté, peur de l’avenir pour nos jeunes et désespoir pour les parents… Vous relevez toujours le niveau! Merci Christiane de Sète

  • 11 avril 2013 à 22 h 54 min
    Permalink

    Avec toi, comme lors de ma participation aux élections régionales, à la création de Force Aquitaine, et tout ce que tu entreprends. Très fidèle à toi.

  • 12 avril 2013 à 18 h 05 min
    Permalink

    Bonne route cher Jean, tout un symbole cette première étape au pays du promeneur solitaire. J’espère que cette longue route sera féconde.

  • 12 avril 2013 à 18 h 18 min
    Permalink

    qué souy countén qu’eth purmè die e’s sie pla passat et que sies pla arcoueyut p’ets camis. qué’t seguim per la pensado ; hè beroy.

  • 12 avril 2013 à 19 h 09 min
    Permalink

    Il en faudrait plus des comme vous ,

    monsieur Lassalle ,

    alors ,

    chapeau bas .

    Jean-Louis

  • 13 avril 2013 à 8 h 56 min
    Permalink

    bravo
    c formidable
    tous avec vous

  • 13 avril 2013 à 10 h 46 min
    Permalink

    Nous sommes très fiers de toi ici en Aquitaine (et aussi dans le pays à la lecture des commentaires ).. Même si ta démarche parait un peu folle, tu montres un chemin différent de tous ceux qui prétendent représenter le peuple et la République et qui s’écharpent chaque jour devant nos yeux. Prends bien soin de toi… nous sommes nombreux à te suivre.

  • 13 avril 2013 à 13 h 30 min
    Permalink

    Aux égoïstes de tous poils qui méprisent JEAN LASSALLE, je leur dit de se regarger dans la glace et de penser qu’ils vont laisser à leur descendance des gisements de poubelles et des montagnes de dettes!!
    Sans doute monsieur LASSALLE sera admiré par les générations futures, alors que nombre de ses concitoyens le dénigrent.
    Un peuple a le gouvernement qu’il mérite!
    Honte aux médiats qui n’expliquent pas simplement au peuple la gravité de la situation!! Pus de 65000 euros de dettes par travailleur!!

  • 13 avril 2013 à 15 h 47 min
    Permalink

    Tous mes encouragements pour votre (dé)marche. Avec l’espoir de vous dire de vive voix l’importance que les représentants du peuple souverain aillent humblement à la rencontre de ceux et celles qui les ont élus, par monts et par vaux, loin des dorures des palais de la République. Les médias aiment rapportés les visites opportunistes de politiciens sans pouvoir réel face à la dictature de l’argent qui règne partout dans le monde. Puissent–ils témoigner largement et avec respect, qu’il existe des hommes et des femmes qui payent physiquement et moralement de leur personne pour dénoncer l’injustice et donner la parole au vrai souverain de ce pays, ces gens qui font la vraie richesse de ce pays et que vous allez rencontrer ces prochains jours. Avec toute mon admiration.

  • 15 avril 2013 à 8 h 17 min
    Permalink

    plus de 600 fans on rejoint la page FACEBOKC *COURAGE JEAN LASSALE *
    nombreux sont ceux qui veulent te faire un bout de conduite et t’ héberger. Prend soin de toi jean pierre

  • 17 avril 2013 à 7 h 57 min
    Permalink

    Beaucoup l ont reve, beaucoup l ont imagine, mais toi cher Jean
    Tu l a fait, marcher vers l autre a travers la France
    Oui Jean, tu marches avec toi coeur, et je l ai vu. Quand
    Je suis venue a ta rencontre a Agnetz puis Breteuil
    Quand je vois le feu qui t anime, j ai vu un homme qui aime les
    Autres, tu es le ghandi du 21 eme siecle,
    Je t accomoagne de tout coeur comme tous ceux
    Qui te suivent via les reseaux et te soutiennent.
    Bonne marche Jean., bonne route a travers la Travail la France
    Tu as comence a semer le bonheur depuis mercredi dernier
    La recolte sera tres bonne a l arrivee 🙂 on t aime

  • 18 avril 2013 à 9 h 35 min
    Permalink

    Un député qui va à la rencontre des gens, ça devient rare.
    C’est une belle initiative, bravo.

  • 18 avril 2013 à 23 h 30 min
    Permalink

    « el camino se hace caminando » dit-on sur les chemins de Compostelle..ton pèlerinage auprès des Français est de la même veine: il témoigne de ton courage et de l’attention que tu portes à chacun, comme toujours! Bravo jean, plus vers le Sud, nous serons fiers de marcher avec toi!

  • 14 juin 2013 à 13 h 23 min
    Permalink

    un politique qui se soucie du peuple!Chapeau Mr LASALLE,vous êtes des grands.

  • 4 juillet 2013 à 10 h 32 min
    Permalink

    Tout un homme fait de tous les hommes et qui les vaux tous et que vaut n’importe qui….
    C’est de Sartre, je trouve que ça vous va bien.
    Si vous passez a St. Dizier en Haute-Marne, venez chez nous.
    Ce sera un grand plaisir de vous recevoir.

  • 29 juillet 2013 à 22 h 48 min
    Permalink

    Jean,

    Je copie ici quelques vers de ce poème de Victor Hugo que tu nous as lu de ton si bel accent :
    Il dit pour moi tout l’espoir que représente ta marche et bien plus encore…
    Merci à toi de te dresser en résistant et d’ouvrir le chemin de l’espoir !

    Stella

    Je m’étais endormi la nuit près de la grève.
    Un vent frais m’éveilla, je sortis de mon rêve,
    J’ouvris les yeux, je vis l’étoile du matin.
    Elle resplendissait au fond du ciel lointain
    Dans une blancheur molle, infinie et charmante.
    Aquilon s’enfuyait emportant la tourmente.
    L’astre éclatant changeait la nuée en duvet.
    C’était une clarté qui pensait, qui vivait ;
    Elle apaisait l’écueil où la vague déferle ;
    On croyait voir une âme à travers une perle.
    Il faisait nuit encor, l’ombre régnait en vain,
    Le ciel s’illuminait d’un sourire divin.
    La lueur argentait le haut du mât qui penche ;
    Le navire était noir, mais la voile était blanche ;
    Des goëlands debout sur un escarpement,
    Attentifs, contemplaient l’étoile gravement
    Comme un oiseau céleste et fait d’une étincelle ;
    L’océan, qui ressemble au peuple, allait vers elle,
    Et, rugissant tout bas, la regardait briller,
    Et semblait avoir peur de la faire envoler.
    Un ineffable amour emplissait l’étendue.
    L’herbe verte à mes pieds frissonnait éperdue,
    Les oiseaux se parlaient dans les nids ; une fleur
    Qui s’éveillait me dit : c’est l’étoile ma soeur.
    Et pendant qu’à longs plis l’ombre levait son voile,
    J’entendis une voix qui venait de l’étoile
    Et qui disait : – Je suis l’astre qui vient d’abord.
    Je suis celle qu’on croit dans la tombe et qui sort.
    J’ai lui sur le Sina, j’ai lui sur le Taygète ;
    Je suis le caillou d’or et de feu que Dieu jette,
    Comme avec une fronde, au front noir de la nuit.
    Je suis ce qui renaît quand un monde est détruit.
    Ô nations ! je suis la poésie ardente.
    J’ai brillé sur Moïse et j’ai brillé sur Dante.
    Le lion océan est amoureux de moi.
    J’arrive. Levez-vous, vertu, courage, foi !
    Penseurs, esprits, montez sur la tour, sentinelles !
    Paupières, ouvrez-vous, allumez-vous, prunelles,
    Terre, émeus le sillon, vie, éveille le bruit,
    Debout, vous qui dormez ! – car celui qui me suit,
    Car celui qui m’envoie en avant la première,
    C’est l’ange Liberté, c’est le géant Lumière !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *