Pourquoi je ne vote pas la loi sur le Renseignement

Communiqué de presse

 Paris, le lundi 4 mai 2015

Jean Lassalle partage le malaise des citoyens sur la loi Renseignement

 

Jean Lassalle, député MoDem non-inscrit des Pyrénées-Atlantiques, votera contre le projet de loi de sur le Renseignement demain en séance publique.

 

S’il a conscience de la nécessité de réglementer des pratiques déjà employées par les services de renseignement, Jean Lassalle émet de nombreuses réserves quant aux garanties accordées aux citoyens français.

 

« Nous ne pouvons pas voter une loi qui inquiète autant les Français » – Jean Lassalle

 

La porosité entre le pouvoir politique et l’administration implique des garde-fous suffisants pour que les libertés garanties par la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen soient respectées.

 

Il s’inquiète du manque de transparence des conditions de surveillance et il dénonce le contrôle a posteriori du dispositif.

 

À titre d’exemple, la composition et les compétences de la Commission nationale de contrôle des techniques de renseignement ne sont pas propices pour rassurer les Français sur le bon usage des pratiques de renseignement.

 

Jean Lassalle exprime sa volonté de pouvoir protéger le territoire national et les citoyens. Pour lutter contre le terrorisme, il préconise dans un premier temps de renforcer les moyens des services de renseignement pour la surveillance des personnes déjà identifiées comme potentiellement dangereuses.

Pourquoi je ne vote pas la loi sur le Renseignement

7 commentaires sur “Pourquoi je ne vote pas la loi sur le Renseignement

  • 5 mai 2015 à 19 h 19 min
    Permalink

    Merci Monsieur le Député pour votre vote.

    Vous avez tenu parole et c’est tout à votre honneur.Il est dommage que l’on n’écoute pas plus les français. Est-ce ici encore une fois un exemple de la faiblesse de la démocratie représentative?

    Je me permet en guise de conclusion de mettre ici un lien vers une interview de Monsieur Bayrou concernant la surveillance datant de 2012: https://www.youtube.com/watch?v=RsEJltf2rMA.

    Bien cordialement.

    Un aspirant à la démocratie, la vraie.

  • 5 mai 2015 à 20 h 41 min
    Permalink

    Merci pour cette prise de position claire et qui ne cède pas à la polémique ni aux tendances partisanes. La critique de cette loi et la limitation de son extension abusive sont la responsabilité de tous, et nous comptons sur l’action de députés intègres et réellement soucieux du bien public. De plus en plus de citoyens s’expriment, en vain , ils ne sont pas entendus ( mais ils seront écoutés!) . Il faut soutenir tous les députés qui s’opposent par leur vote pour faire entendre toutes ces voix. Ce n’est pas une question de parti politique ou d’électoralisme mais une exigence de conscience citoyenne. Je soutiens et je remercie Jean Lassale pour son action. J’ai peur de cette France qui advient, car je ne la reconnais pas . Il me revient de vieux souvenirs de notre état d’esprit avant 68, quand nous ne supportions plus la censure ou qu’ on interdise un film ! Je ne pensais pas revivre un jour cette impression d’oppression morale. Or elle revient, mais en pire, avec censure morale, légale, et surveillance de masse. Le tout enrobé de mensonges avec une manipulation par la peur. Nous n’accepterons pas.

  • 6 mai 2015 à 8 h 58 min
    Permalink

    Bonjour.
    Le citoyen comprend tout à fait qu’il s’agit d’officialiser des pratiques illégales courantes des services de police ou de renseignement….qui sont donc incités à aller encore plus loin jusqu’à la prochaine étape d’officialisation de pratiques encore plus liberticides.
    J.GEESEN

  • 6 mai 2015 à 9 h 21 min
    Permalink

    Mr le Député,

    Vous pouviez également arguer que cette loi, qui coûtera cher à nos finances, sera totalement inefficace, de part le principe même des algorithmes;

    Que cet argent eût été employé à infiniment meilleur escient dans le sens que vous préconisez;

    Qu’elle n’a même pas pour objectif essentiel la lutte contre le terrorisme, ce qui est inquiétant;

    Que des mesures similaires (et déjà décriées), prises il y a quinze ans, ont fait de la NSA une entité échappant à tout contrôle judiciaire, à l’origine de scandales ternissant le renom des USA, pour, là non plus, aucun résultat significatif contre le terrorisme;

    Que ces mêmes USA sont, en conséquence, actuellement en train de prendre le chemin exactement inverse, suggérant que la politique française aurait quinze ans de retard;

    Que la surveillance de masse, ayant une influence sur les écrits et paroles des individus, et, partant, sur leur esprit et leur pensée, constitue une politique assimilable au totalitarisme;

    Qu’elle constitue, en définitive, une grande victoire POUR les terroristes, car, étant dans l’incapacité matérielle de nous détruire, ils sont parvenus à nous terroriser suffisamment pour que nous corrompions nous-mêmes les valeurs qu’ils haïssent.

    Néanmoins, votre vote est tout à votre honneur.

    Cordialement,

    Mr Julien Dupire

  • 7 mai 2015 à 12 h 49 min
    Permalink

    Nous sommes tout a fait d accord. Un controle aux frontieres completerais a notre avis votre analyse.

  • 8 mai 2015 à 10 h 03 min
    Permalink

    Un grand merci à Jean Lassalle, pour sa lucidité et son courage. Vive notre député insoumis.

  • 27 mai 2015 à 23 h 06 min
    Permalink

    M. Le Député,

    Beaucoup de français aimeraient vous avoir comme député.

    Félicitations.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *