On vaut mieux que ça !

Au cours de l’assemblée générale de la marche citoyenne qui se tient aujourd’hui et demain à Paris, j’ai été interrogé sur ma position à l’égard des mouvements sociaux actuels, et plus particulièrement mon soutien et ma présence auprès de certains d’entre eux.

L’écoute a toujours été au cœur de mon action politique. J’ai constamment voulu instaurer un dialogue avec les Français, notamment lors de ma marche à travers la France, qui m’a permis de rencontrer, d’écouter et débattre avec des milliers de personnes.

Cet échange est, selon moi, primordial, on ne construit rien sur la colère, on ne bâtit rien sur la déception et on ne crée rien sur la haine.

Ce n’est pas ma conception de la politique.

Les vives tensions provoquées par la loi travail constituent une énième illustration de la panne démocratique que subit notre organisation politique, ne fonctionnant plus que par un système de décisions quasi unilatérale.

Je suis allé à plusieurs reprises à la place de la République écouter les participants du mouvement Nuit Debout.
J’ai recueilli les témoignages, entendu les exaspérations, les récits des manifestations et des affrontements avec les forces de l’ordre.

S’agissant des casseurs ou des violences policières, je ne peux me réfugier derrière des généralité
s, largement alimentées par certains media. Tout comme je refuse l’idée qu’il existe deux camps opposés qui se haïssent.

C’est pourquoi je me suis également rendu mercredi dernier à la manifestation « anti-haine », organisée par plusieurs syndicats de Police, sur la même place de la République. Ecouter leurs revendications contre les reproches qui leurs sont adressés était également important pour moi.

Ce rassemblement s’est rapidement transformé en un lieu d’échange pacifique entre policiers
en civil et manifestants face aux critiques anti-flics, où chacun a pu faire valoir son droit de réponse.

Les seuls responsables de l’opposition des frança
s entre eux sont les gouvernements qui se succèdent depuis 40 ans sans jamais rien ressentir , ni écouter les aspirations du peuple.

Jean Lassalle place de la République 1::05:16 (3)Jean Lassalle place de la République 18-05-16 (4)Jean Lassalle place de la République 18:05:16 (1)Jean Lassalle place de la République 18-05-16 (2) 2

On vaut mieux que ça !

5 commentaires sur “On vaut mieux que ça !

  • 25 mai 2016 à 10 h 08 min
    Permalink

    Vous avez raison Mr Lassalle, on ne construit rien dans la haine et la colère, l’exaspération mène aux extrêmes et ce n’est pas le bon cap du tout, à 1 an de la présidentielle; cependant, je crois que la première notion à mettre en place, c’est celle du respect, à tous les niveaux, y compris celui des parlementaires envers les citoyens; vous êtes un des rarissimes à écouter l’autre, que pensez vous de cette pétition sur opinions.com qui demande simplement que les élus aient un casier judiciaire vierge? la prochaine présidentielle se jouera sur la confiance or comment l’avoir vis-à-vis de députés et sénateurs qui s’arrangent avec leurs impôts, leurs retraites, au mépris de nous tous…On doit commencer par là, respecter l’égalité de tous et réformer « démocratiquement » ( référendum?) le statut et les règles de financement de « nos »parlementaires si mal élus…

  • 26 mai 2016 à 14 h 51 min
    Permalink

    il faut du courage prendre le temps d’écouter les deux camps avant avant d’en
    tirer la conclusion,ça c’est du bsp « bon sens paysan » jean je crois que tu est dans le vrai, amicalement à+

  • 27 mai 2016 à 15 h 13 min
    Permalink

    Aujourd’hui, c’est la fête des voisins Monsieur LASSALE.

    C’est en voisin politique que je vous adresse cette petite phrase:
    Vous êtes peut être ce trésor caché que nous cherchons tous, votre capacité d’écoute, votre courage de dire, votre volonté démontrée, votre discernement sont certainement ce que nous attendons; je souhaite avec sincérité que vous voisiniez avec tous les français: que votre route vous amène jusqu’au bout de l’espoir, pour vous, pour nous.

  • 2 juin 2016 à 22 h 22 min
    Permalink

    je pense qu’Isabelle a raison (quoi que…), les élections de nos représentants dans toutes les institutions doivent se faire « sur la confiance » Philippe PASCOT en parle et c’est logique, nos élus doivent être « propres » ça éclaircira le paysage politique français.

  • 2 juin 2016 à 22 h 28 min
    Permalink

    C’est vrai qu’en principe on ne construit rien des solide sur la colère et sur la haine, cependant, comment faire pour ne pas être en colère lorsque le gouvernement passe en force sur un texte crapuleux que personne ne veut, et distribue les sucettes pour calmer le jeu (promesses aux enseignants, augmentation de 2€ des consultations et d’autres viendront)
    Je crains sincèrement les dérives qui vont se produire et les tristes conséquences qu’elles auront.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *