Je dis non à la loi travail !

Le 4 mai je me suis exprimé contre la loi travail à l’Assemblée nationale. Cette loi et les méthodes du gouvernement pour la faire adopter ne sont pas acceptables. L’utilisation du 49.3 est le degrés zéro de la démocratie, ce passage en force dénigre les manifestations citoyennes et parlementaires contre cette loi. Eluder un tel débat n’est pas admissible aujourd’hui en France.

 


« Assez paradoxalement, ce texte favorise plutôt les grosses et les très grosses entreprises. Si elles veulent engager un plan social dans leur filiale française, elles n’auront plus à se justifier sur la situation de leurs filiales à l’étranger évoluant dans le même secteur. On pourra faire des millions de bénéfices dans un autre pays et serrer la vis en France. Dans le même temps, nombre de nos collègues sur tous les bancs de cette assemblée ont souligné que là où l’on pourrait créer de l’emploi – dans les PME, chez les petits artisans ou chez les commerçants –, où un seul homme ou une seule femme, en en embauchant un ou une autre, pourrait immédiatement créer un emploi de plus, cela devient de plus en plus difficile. Ce texte ne facilite absolument pas ce genre de démarches. »

 

Je dis non à la loi travail !

5 commentaires sur “Je dis non à la loi travail !

  • 21 mai 2016 à 2 h 47 min
    Permalink

    Merci Monsieur Lassalle ! Votre analyse se rapproche de la position du Conseil National de Transition… Je pense donc que vous pourriez être celui que la France attend pour les années difficiles qui s’annoncent… L’avenir nous dira.

  • 24 mai 2016 à 10 h 06 min
    Permalink

    Dans votre analyse, vous mettez l’accent sur le cœur du problème avec nos élites. Le discours « libéral » qu’elles tiennent est en fait du « néolibéralisme » qui favorise toujours les puissants et le toujours plus de flexibilité et de précarité pour les autres. Par contre, elles ne combattent jamais la bureaucratie, l’excès de charges et de complexité juridique et administrative qui plombent notre économie,… au contraire!
    Nous avons besoin de l’exact inverse. Il faut absolument faciliter la vie des entrepreneurs, notamment des TPE, PME et ETI qui créent de l’emploi et réguler les dérives de la finance et des grands groupes internationaux.
    En résumé, la France a besoin d’une révolution libérale, d’un libéralisme « authentique », et le monde d’une révolution anti-néolibérale!

  • 28 mai 2016 à 13 h 34 min
    Permalink

    Bonjour M. Lassalle

    Je viens de voir votre intervention. Bravo, c’est exactement le fond du problème : à Marseille, le tissu économique est basé sur plus de 60% d’entreprises de moins de 3 salariés. La Loi travail proposée n’apportera rien, et amène une énorme regression pour les salariés des grosses entreprises.

    Je vous découvre, et je vous soutiens déjà.

    Longue vie !

  • 30 mai 2016 à 21 h 02 min
    Permalink

    Bonsoir Monsieur Lassalle.

    Je vous suis Monsieur Lassalle tous les jours. je viens de regarder vos videos et je suis entièrement d accord avec vous sur tous les sujets que vous évoquiez entre autre la fameuse loi du travail
    l économie de la FRANCE mais aussi MONDIALE mais c est sur nous régressons j espère que les FRANCAIS vont ENFIN OUVRIR LES YEUX et
    s apercevoir qu il y a au moins dans notre si beau pays un HOMME HONNETE VRAI AVEC SES VALEURS HUMAIN PRES DU PEUPLE JE VOUS FLATTE MAIS VOUS LE MERITEZ AMPLEMENT.
    JE DEMANDE AUX FRANCAIS DE VRAIMENT REFLECHIR ET DE PENSER QUE MONSIEUR JEAN LASSALLE MERITE ET JE LE PENSE SA PLACE POUR 2017
    JE VOUS SOUTIENDRAI JUSQU AU BOUT ALLEZ ON VA Y ARRIVER. MERCI MONSIEUR LASSALLE D ETRE PRES DU PEUPLE ET DE FAIRE COMPRENDRE A NOTRE GOUVERNEMENT CE QU IL FAUT CHANGER MAINTENANT

  • 14 juin 2016 à 7 h 31 min
    Permalink

    Bonjour Monsieur Lassalle.
    Vous défendez ce qu’il faut et je vous en suis reconnaissant.
    Je défend pour ma part le plan d’urgence de Nouvelle Donne issue du Collectif Roosevelt. Je vous invite à vous saisir de ce plan d’urgence. Vous avez les épaules pour redonner de l’espoir aux Français. Mais permettez moi de vous inviter à mettre toutes les cartes de votre coté en vous incitant à piocher dans les bonnes idées. l’économie n’est ni de gauche ni de droite et c’est par la bonne gestion de l’économie que nous pourrons affronter la prochaine crise qui arrive. Je suis certain que vous aurez les 500 signatures pour vous présenter. Accrochez vous à la jeunesse d’esprit. C’est elle qui vous emmènera à la responsabilité suprême.
    Amitiés du terroir Tarnais.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *