Jean Lassalle

Député – Conseiller Général 64

« Que la montagne est belle »

 

Comme l’écrit Jean Lassalle, « La montagne fascine même ceux qui ne la connaissent pas. Lequel d’entre nous n’a jamais songé, ne fût-ce qu’un instant, à y aller se réfugier lorsque tout va mal ? ». Lui qui oscille entre Paris et son refuge pyrénéen, Jean Lassalle est de ceux qui qu’importe l’endroit, agit.

Retour sur les moments forts de la semaine du 31 janvier aux côtés de Jean Lassalle

Certain ne pensaient plus la voir cette année, croyant qu’elle ne s’inviterait plus sur les plaines françaises et pourtant, la neige et la fraîcheur qui l’enveloppent ont refait leur apparition en ce début de semaine. Le pays somnole mais le député n’a pas le temps de profiter entièrement du spectacle que la nature lui offre. C’est depuis les airs qu’il regarde s’éloigner sa montagne et ses cimes enneigées.

Sur le flanc de l’hémicycle, un micro faisant l’écho de sa voix rocailleuse, Jean Lassalle s’adresse à Philippe Richert, Ministre auprès du Ministre de l’Intérieur, de l’Outre-Mer, des Collectivités territoriales et de l’Immigration chargé des Collectivités territoriales par l’intermédiaire de Madame la Ministre Nora Berra, Secrétaire d’Etat auprès du ministre du Travail, de l’Emploi et de la Santé, chargée de la Santé, lors des questions orales sans débats. Une question, le député des Pyrénées-Atlantiques dit lui même qu’il n’en a aucune de précise ; du débat, c’est ce pourquoi il est venu. « Je m’adresse à vous pour exposer un état d’esprit, en quelques mots ». Dans ses propres termes, il expose à l’Assemblée sa crainte de voir les communes disparaître « non pas à coups de décret mais parce qu’elles n’auront plus aucune compétence ». Il voit en ces 25 000 villages « 25 000 foyers de l’apprentissage de la démocratie », il est donc question du maintien de la culture républicaine du pays à travers la défense des communes. Sans attendre de réponse, il en reçoit pourtant une, qui ne suffira pas à effacer son inquiétude. (Voir la vidéo)

De retour au bureau 9212, c’est une montagne d’un tout autre genre qui attend le béarnais. Deux universitaires de la Sorbonne viennent lui rendre visite dans le cadre de l’un de leur travail. La vie politique est aussi un sujet d’étude et Jean Lassalle se prêtre très largement au jeu, l’homme d’action renoue avec ses affinités académiques. En fin de journée, les dossiers sont traités, un coup d’oeil à la « feuille verte » lui permet de rester informé des textes votés le lendemain.

Membre de la commission du développement durable et de l’aménagement du territoire, Jean Lassalle se rend aux réunions autant que possible. Parallèlement, il siège au sein de la commission nationale du débat public, avenue de Ségur. A l’ordre du jour, était annoncé : saisine du projet de développement du Port de Brest-Bretagne, concertations recommandées sur les projets de Campus Condorcet et de reconstruction de la ligne de grand transport d’électricité entre Charleville-Mézières et Reims. Participer à ces réunions est important pour Jean Lassalle, qui ne peut pas toujours y consacrer le temps qu’il souhaiterait.

C’est auprès d’un autre de ses proches qu’il termine la matinée. Au siège du MoDem, le candidat François Bayrou donne une conférence de presse. Objectif du rendez-vous : rendre public et expliquer point par point son programme économique pour lutter contre le surendettement de la France. Se faufilant à la fin de la conférence, Jean Lassalle n’a pas le temps de traîner, il doit prendre un avion en début d’après-midi.

Les orientations budgétaires sont votées au Parlement de Navarre et c’est une priorité pour l’élu de terrain qu’est Jean Lassalle et qui condamne la vision péjorative du cumul des mandats, voyant plus dans celui-ci un avantage certain dans la connaissance du territoire dont l’élu est en charge. Du législatif à l’exécutif c’est en tant que créatif que Jean Lassalle termine sa semaine à l’occasion de la 21° journée du livre politique à l’Assemblée Nationale. Le thème retenu cette année : « Ethique et Politique » et c’est derrière son livre, Le retour du citoyen, que l’on pourra retrouver Jean Lassalle pour cet événement culturel.

Laisser un commentaire