Bure, déchets radioactifs et proposition de loi

La proposition de loi précisant les modalités de création d’une installation de stockage réversible en couche géologique profonde des déchets radioactifs fut aujourd’hui discutée à l’Assemblée nationale. L’opinion publique a beaucoup changé a propos du nucléaire, j’ai moi même soutenu le choix de cette nouvelle forme d’énergie au nom du progrès. Pourtant aujourd’hui je redoute les jours où nos gouvernements seront dans l’impossibilité d’agir face aux effets irréversibles de nos décisions. Il faut remettre la copie sur la table, encourager les énergies alternatives et la recherche.

 

Il faut redonner au peuple les moyens de pouvoir débattre et choisir les énergies de demain afin d’éviter les peurs, les mécontentements et les injustices. Bure est aujourd’hui l’exemple que notre système ne fonctionne pas, l’enfouissement de plusieurs tonnes de déchets radioactifs dans cette région lui fait porter des risques irréversibles qu’aucun territoire français ne mériterait.

 

 

Bure, déchets radioactifs et proposition de loi

2 commentaires sur “Bure, déchets radioactifs et proposition de loi

  • 15 juillet 2016 à 18 h 32 min
    Permalink

    En effet il faut réfléchir sérieusement pour savoir si on doit ou non continuer dans la voie du nucléaire. Le problème qui se pose à nous aujourd’hui, découle de l’ignorance et de la négligence. Lorsqu’on a construit les centrales nucléaires pour produire de l’électricité, on a pas su et parfois pas cherché à savoir comment nous pourrions nous débarrasser d’une installation obsolète…
    Il faut savoir que le démantellement d’une centrale coûte plus cher que sa construction particulièrement si on veut éliminer les dangers.

    Ceci dit, en regardant ce qu’est devenu Iroshima 70 ans après la bombe, je m’interroge sur la durée réelle de ce danger ???

    Malgré tout, vous avez raison en préconisant d’approfondir nos connaissances des ressources naturelles (j’imagine volontiers les maisons couvertes de tuiles photovoltaïques…)
    Espérons que vous serez entendu…

  • 26 août 2016 à 16 h 35 min
    Permalink

    La question n’est pas de savoir si la France doit continuer dans le Nucléaire: Les déchets sont là !
    La majorité des français n’ont pas les connaissances nécessaires pour juger de la sûreté de l’enfouissement…
    En tout état de cause,cette sûreté est acquise pour au moins plusieurs siècles.
    La question morale est donc de savoir si l’on doit sacrifier le confort des prochaines générations à la sécurité de nos très lointains descendants des millénaires à venir ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *