Faciliter l’inscription sur les listes électorales : loin d’être suffisant

Aux dernières élections, 50 % de la population s’est abstenue de voter. Face à ce constat sidérant, nous examinions hier une proposition de loi visant à rénover les modalités d’inscription sur les listes électorales. J’ai eu l’occasion de m’exprimer sur les articles 1 et 2 de ce texte, qui revêt une importance cruciale. C’est en effet une proposition honorable, que je soutiens, comme toutes les mesures visant à favoriser le retour aux urnes des citoyens.

Mais le fond du problème reste pour moi en suspens: si les citoyens refusent aujourd’hui d’aller voter, n’est-ce pas avant tout par rejet d’une classe politique dans laquelle ils ne se retrouvent plus, et qui n’est plus à la hauteur ? Il y a un travail de profondeur à engager, ensemble, pour améliorer notre démocratie.

Faciliter l’inscription sur les listes électorales : loin d’être suffisant

3 commentaires sur “Faciliter l’inscription sur les listes électorales : loin d’être suffisant

  • 2 juin 2016 à 22 h 14 min
    Permalink

    Je ne sais pas vraiment ce qu’on peut faire pour ramener les électeurs aux urnes hormis redonner une crédibilité aux élus…
    Ce qu’il faut éviter c’est rendre le vote obligatoire. Peut être qu’en modifiant la loi électorale pour afficher de chiffres vrais et non des chiffres par rapport aux « suffrages valablement exprimés » qui laissent de côté les votes dits « blancs ou nuls ».
    Il me semble essentiel de faire la différence entre les électeurs qui vont jusqu’au bureau de vote et ceux qui vont à la pêche, même si c’est pour les mêmes raisons.
    Si on ne veut voter ni pour la chèvre, ni pour le mulet ils ne faut pas que celui qui a le plus de voix apparaisse comme élu par une majorité de plus de 50% des voix (surtout s’il n’en a réellement que 30%)…

  • 5 juin 2016 à 10 h 52 min
    Permalink

    « taux d’abstention record, à 77,4%, soit moins de 20.000 votants sur 88.000 inscrits » ( législatives Nice mai 2016); l’élu est-il vraiment le représentant des citoyens? Evidemment, non, aucune légitimité, juste l’avantage au sortant…
    Le moral des Français est en berne, parfois à tort, je pense, mais quand les politiques arrêteront-ils de faire une campagne perpétuelle? Je rêve d’un candidat qui réunit les Français au lieu de les monter les uns contre les autres;les Suisses ont des votations démocratiques, plusieurs pays ont le vote obligatoire ( moins pire des solutions mais tous les élus actuels n’en veulent surtout pas,la reconnaissance vraie du vote blanc verrait leur éviction), beaucoup de jeunes se moquent totalement des élections mais viendront pleurer une place en crèche, à telle école, un logement HLM…bref du service à la petite semaine, sans vision citoyenne; il manque donc une responsabilisation des élus ET des citoyens , un respect mutuel des droits et des devoirs ( casier judiciaire vierge pour les élus, paiement des impôts comme pour les salariés classiques, pas d’indemnités, notes de frais…)Une République,fin de la monarchie sous jacente, finalement;
    Merci de votre écoute, Mr Lassalle, vous êtes important à l’Assemblée et j’ose espèrer que les médias feront leur travail…

  • 21 juillet 2016 à 10 h 58 min
    Permalink

    Bonjour,
    Le fond du problème (et par là devant être solutionné) réside avant tout dans l’extraordinaire désinvolture des « pros » de la politique qui ont fait de ce domaine « leur » terrain de jeux sur lequel le citoyen lambda n’a pas droit d’accès. C’est pourquoi j’ai entrepris de créer une association nationale ayant vocation à promouvoir la signature de la CHARTE DU CANDIDAT A UNE ELECTION CITOYENNE, charte dans laquelle le (la)candidat s’engage personnellement à promouvoir toutes les actions de nature à engager les électeurs à voter en confiance. Les candidats qui refuseront cette charte se désigneront à la vindicte populaire et la justice. Mais il n’y a pas que cet aspect à traiter si l’on veut aller dans le bon sens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *